La marque

Les créations Paumara sont nées de la « récup« , elles sont conçues à partir de tissus chinés ici et là. Rien de bien révolutionnaire en soit car ce qui est aujourd’hui considéré comme un « concept » ou une « tendance » était la norme autrefois. Réparer, retoucher, transformer plutôt que de se débarrasser est un mode de vie qui se perd. Tout est devenu jetable car parfois et même souvent, il coûte moins cher de remplacer que de remettre en état.

L’objectif est de proposer des vêtements au goût du jour, inscrits dans une démarche éthique et à des prix accessibles.

Paumara c’est la volonté de choisir quel consommateur, quel citoyen et quelle personne on veut être. C’est redonner de l’importance à nos vêtements et c’est repenser nos besoins. C’est aussi se considérer autrement, plutôt comme un collectionneur, que comme un consommateur, dont la penderie ne renfermerait que des pièces coups de cœur. Des vêtements qui dureront plusieurs saisons et qui peut-être iront s’installer ensuite dans la penderie d’une amie, d’une voisine, ou d’une inconnue qui saura à son tour les aimer et s’apprécier dedans. Voilà la philosophie de Paumara.

Petite, j’avais adoré le film « Autant en emporte le vent » et plus précisément son héroïne Scarlett O’Hara, une fille devenue femme, avec un sale caractère mais qui savait obtenir tout ce qu’elle voulait. Une scène m’a particulièrement marqué, lorsqu’elle décide de sacrifier les rideaux en velours verts de sa mère pour en faire une robe… et quelle robe!  Aussi belle qu’extravagante.

Alors à l’image de Scarlett, je récupère des rideaux mais aussi des nappes, des parures de lit, des chutes de tissus, des vêtements désuets etc. pour leur donner une seconde vie. Les créations Paumara sont faites mains, elles ont chacune leur propre histoire et le désir avant tout de vous plaire. Fabriquées à partir de matières recyclées, elles sont originales, imparfaites et surtout uniques.

« Ucpcycler » c’est préserver les ressources naturelles qui se raréfient en revalorisant des textiles déjà existants. Cette matière provient de lieux de l’économie sociale et solidaire comme Emmaüs. Ainsi, opter pour l’upcycling permet de rendre la mode plus respectueuse de l’environnement tout en favorisant l’économie locale. Une alternative de mode écoresponsable qui par conséquent réinvente les codes du sourcing, de la production et de la distribution.

D’autre part, les tissus sont sélectionnés avec soin, puis lavés et recoupés pour ne garder que le plus beau de la matière. Les matières utilisées sont composées principalement de fibres végétales, naturelles, comme le coton. Un entretien facile, une matière hypoallergénique, douce, durable et confortable. De plus, le design et la production sont françaises. Les pièces sont uniques ou existent en très petites séries. Les vêtements sont fait-mains, de façon artisanale pour des finitions impeccables.

Les étoffes sont choisies pour leur élégance et leur résistance. Les coupes sont intemporelles afin que les vêtements puissent durer dans le temps. Contrairement à un mode de consommation compulsif, je souhaite que ces vêtements soient choisis avec réflexion et qu’ils soient considérés comme un investissement dans une garde-robe alliant beauté et praticité. Enfin, ce sont des vêtements que vous porterez plusieurs saisons et que pourrez ensuite transmettre à une amie, une inconnue qui saura à son tour les aimer et s’apprécier dedans.

%d blogueurs aiment cette page :